Tremiam, extremas...


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Nuno Rocha Morais »»
 
Últimos Poemas (2009) »»
 
Italien »»
«« 66 / Sommaire (67) / 68 »»
________________


Tremiam, extremas...
Elles tremblaient à l'extrême...


Tremiam, extremas, como folhas na tempestade,
Depostas a medo em papel de arroz,
Muito ao de leve, quase ilegíveis,
E teriam a seda e a graça
De passos orientais, essas palavras;
Eram casas escritas de bambu muito frágil,
Funâmbulas na escuridão,
Sobre papel de arroz,
E o papel mal podia suportar o peso da tinta
Que a custo sustentava, arquejante,
O peso de palavras;
E as palavras, uma exalação de amendoeiras,
Uma exalação quase esmagada
Pelo perfume (do) que dizia.
...

Elles tremblaient à l'extrême, comme feuilles sous l'orage,
Déposées avec précaution sur du papier de riz,
Très légèrement, presque illisible,
Et elles avaient la soie et la grâce
Des pas orientaux, ces paroles ;
C'étaient des maisons écrites d'un bambou très fragile,
Funambules dans l'obscurité,
Sur du papier de riz,
Et le papier supportait mal le poids de l'encre
qui soutenait à peine, haletant,
Le poids des paroles ;
Et les paroles, exhalaison d'amandiers,
Étaient exhalaison presque broyée
Par les fumées (de ce) qu'elles disaient.
...

________________

Bambou - papier de riz
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire