Ruy Belo


• Rui de Moura Ribeiro Belo (né à São João da Ribeira, Rio Maior, le 27 février 1933 – mort à Queluz, Sintra, le 8 août 1978) est un poète et essayiste portugais.
• Ses parents, sa mère principalement, lui donnent une sévère éducation catholique. Son père – instituteur et ancien séminariste, lui apprend le latin et lui fait découvrir très tôt les auteurs classiques.
• Ses parents s'installe en 1943 à Santarém où il fréquente le Lycée - et prend contact avec la Juventude Escolar Catolica (Action catholique).
• En 1951, il entre à l'Université de Coimbra en tant qu'étudiant en droit, rejoignant l'Opus Dei peu de temps après. Licencié de philologie romane, il obtient le grade de docteur en Droit à la Faculté de Lisbonne.
• En 1956, il part pour Rome, où il étudie à l'Université de S. Tomás de Aquino (Angelicum). Deux années plus tard, il rédige une thèse intitulée "Fiction littéraire et censure ecclésiastique" et obtient son doctorat en droit canonique.
• De retour au Portugal, il prend la direction littéraire de Editorial Aster. Il devient ensuite rédacteur en chef du magazine Rumo. En 1961, « année prodigieuse » de la poésie portugaise, il rejoint la Faculté des Arts de Lisbonne en tant que chercheur, grâce à une subvention de la Fondation Calouste Gulbenkian. Il abandonne alors l'Opus Dei et publie son premier recueil de poésie « Aquele Grande Rio Eufrates »
• En 1966, il épouse Maria Teresa Carriço Marques, dont il aura trois enfants Diogo (1967), Duarte (1968) et Catarina (1974).
• Il occupe, brièvement, un poste de directeur adjoint au ministère de l'Éducation nationale de l'époque, mais ses relations avec les opposants du régime, sa participation à la grève académique de 1962 et sa candidature à la vice-présidence, en 1969, sur les listes de la Commission Electorale de l'Unité Démocratique conduira à ce que ses activités soient mises sous surveillance.
• En 1971, il quitte Lisbonne pour Madrid, acceptant un poste de lecteur de Portugais, qu'il occupe jusqu'à 1977.
• De retour au Portugal, en 1978, le régime démocratique lui refuse la possibilité d'enseigner à la Faculté des lettres de Lisbonne. Il se tourne alors vers le lycée de Ferreira Dias, à Cacém (nord-ouest de Lisbonne) où il donne un enseignement de nuit.
• Ruy Belo décède la même année le 8 août à Queluz près de Lisbonne.
***
ŒUVRES POÉTIQUES PUBLIÉES (9 recueils de poésie) :
• Aquele Grande Rio Eufrates (1961)
• O Problema da Habitação
 – Alguns Aspectos (1962)
• Boca Bilingue (1966)
• Homem de Palavra(s) (1969)
• País Possível (1973)
• Transporte no Tempo (1973)
• A Margem da Alegria (1974)
• Toda a Terra (1976)
• Despeço-me da Terra da Alegria (1978)

AUTRES PUBLICATIONS :
 – Ruy Belo a publié aussi deux essais sur la poésie :
 • Poesia Nova (1961)
 • Na Senda da Poesia (1969)
 – Et traduit les oeuvres suivantes d'auteurs espagnols et français :
 • Piloto de Guerra (Antoine de Saint-Exupéry)
 • Cidadela (Antoine de Saint-Exupéry)
 • Moravagine (Blaise Cendrars)
 • Poemas Escolhidos (Jorge Luis Borges)
 • Dona Rosinha a Solteira ou a Linguagem das Flores (Federico García Lorca)
________________
POÉSIE EN LIGNE


  • Extraits de Aquele Grande Rio Eufrates (1961) :
1
2
3
4
5
6
Ah poder ser tu, sendo eu!
Elogio da Amada
Grandeza do Homem
Missa de Aniversário
Poema quotidiano
Quanto morre um homem
Ah pouvoir être toi, restant moi-même !
Elogio dell’amata
Grandeur de l'homme
Messe commémorative
Poème du quotidien
Quand meurt un homme


  • Extraits de O problema da habitação – Alguns aspectos (1962) :
1
A mão no arado
La main à charrue


  • Extraits de Boca bilingue (1966) :
1
Mortis causa
Mortis causa


  • Extraits de Homem de Palavra(s) (1969) :
1
2
3
4
5
6
A rapariga de Cambridge
Algumas proposições com pássaros...
Através da chuva e da névoa
E tudo era possível
O Portugal futuro
Cinco palavras cinco pedras
La fille de Cambridge
Quelques propositions sur les oiseaux...
Au travers de la pluie et du brouillard
Et tout était possible
Le Portugal du futur
Cinq mots cinq pierres


  • Extraits de País possível (1973) :
1
2
O valor do vento
Oh as casas as casas as casas...
La valeur du vent
Oh, les maisons les maisons...


  • Extraits de Transporte no tempo (1973) :
1
2
3
4
5
6
A flor da solidão
Contigo aprendi coisas tão simples
Do sono da desperta Grécia
Enterro sob o sol
Mas que sei eu
Na Colina do Instante
Fleur de solitude
Avec toi j'ai appris des choses très simples
Du sommeil des lumières de la Grèce
Funérailles sous le soleil
Mais que sais-je
Sur la colline de l'instant


  • Extraits de Toda a terra (1976) :
1
2
3
A sombra e o sol
Nomeei-te no meio dos meus sonhos...
Tu estás aqui
L'ombre et le soleil
Au milieu de mes rêves j'ai dit ton nom...
Toi qui es là








Aucun commentaire:

Publier un commentaire