Manoel de Barros


• Manoel Wenceslau Leite de Barros (né le 19/12/1916 à Cuiabá – mort le 13/11/2014 à Campo Grande) est un poète brésilien, proche des avant-gardes européennes et des mouvements Pau-Brasil et Antropofagia de Oswald de Andrade
• Fils d'un fermier du Pantanal, il vit dans la maison familiale avec ses cinq frères mais poursuit ses études primaires dans un pensionnat de Campo Grande.
• Il s'installe à Rio de Janeiro à partir de 1928 et entre chez les Maristes, au Colégio São José. Il lit les classiques de la littérature portugaise et française et découvre sa passion pour la poésie à travers les sermons du père Antônio Vieira.
• En 1934, il obtient un diplôme en Droit, écrit 150 sonnets sous l'influence de Camoëns et
découvre les auteurs modernistes, tel Carlos Drummond de Andrade, Manuel Bandeira, Mário de Andrade e Raul Bopp.
• 1935. Il entre au Parti Communiste et ne quittera celui-ci qu'en 1945, après le ralliement de Luís Carlos Prestes au pouvoir en place. À cette époque, il participe aux activités clandestines de la Juventude Comunista. Et écrit le manuscrit de son premier livre : Nossa Senhora da Minha Escuridão, qui sera saisi par la police de Getúlio Vargas.
• 1937 est la date de publication de son premier recueil de poèmes - Poemas concebidos sem pecado, en édition artisanale avec le concours de Henrique Vale, à Rio de Janeiro. En 1940 il retourne dans le Mato Grosso où il refuse l'office notariale que lui offre son père - revient à Rio et à partir de 1941 travaille comme avocat pour le compte du Syndicat des Pêcheurs.
• 1943-1947. Il part pour New York, fréquente les cours de cinéma et de peinture du MoMA, et découvre "Poète à New York" l'ouvrage posthume de Frederico Garcia Lorca ainsi que les œuvres d'auteurs américains, tels que Ezra Pound, T. S. Eliot et Stephen Spender. Ses voyages le conduisent aussi en Bolivie et au Pérou - puis en Europe (Rome, Paris, Lisbonne). En 1947, il se marie avec Stella dos Santos Cruz. Le couple aura trois enfants - Pedro, Martha et João. Deux années plus tard, en 1949, son père décède.
• Quelques années plus tard, en 1958, il hérite de la ferme de son père dans le Pantanal (Mato Grosso du Sud). Et sur les conseils de son épouse, décide de s'y installer avec sa famille pour gérer la propriété et développer l'élevage du bétail. Il y restera jusqu'à la fin de ces jours.
• La plupart de son oeuvre poétique, composé d'une trentaine de livres à mi-chemin entre le vers et la prose, est écrite après son retour au Paranal. Son style s'affirme, il se dégage du modernisme, revendique un matérau plus primitif, une grammaire naturelle, une complicité avec les choses de rien, les éléments les plus inutiles, les restes délaissés par la culture et la modernité technique.
• 1984 Décès de sa mère
• La notoriété ne viendra que tardivement, après la publication en 1990 de Gramática expositiva do chão, qui regroupe la quasi-totalité de sa poésie. Il reçoit alors son premier prix Jabuti, l'un des prix littéraires brésiliens les plus prestigieux.
• Les années suivantes, il publie des livres de poésie pour enfants, des essais photographiques, et en 2002, reçoit pour la seconde fois le prix Jabuti. Il continuera de publier ainsi jusqu'à la fin de sa vie, oeuvre ou anthologie, au rythme d'un livre par an. Il décède en novembre 2014 à Campo Grande à l'âge avancé de 97 ans.
***
ŒUVRES POÉTIQUES PUBLIÉES (26 recueils de poésie, 2 livres pour enfants, 6 anthologies)


• 1937 Poemas concebidos sem Pecado
• 1942 Face imóvel
• 1956 Poesias
• 1960 Compêndio para uso dos pássaros
• 1966 Gramática expositiva do chão
• 1974 Matéria de poesia
• 1980 Arranjos para assobio
• 1985 Livro de pré-coisas
• 1989 O guardador das águas
• 1990 Gramática expositiva do chão
• 1993 Concerto a céu aberto para solos de aves
• 1993 O livro das ignorãças
• 1996 Livro sobre nada

• 1998 Retrato do artista quando coisa
• 2000 Ensaios fotográficos
• 2001 Tratado geral das grandezas do ínfimo
• 2001 Águas
• 2003 Para encontrar o azul eu uso pássaros
• 2003 Cantigas para um passarinho à toa
• 2004 Poemas Rupestres
• 2005 Memórias inventadas I
• 2006 Memórias inventadas II
• 2007 Memórias inventadas III
• 2010 Menino do Mato
• 2011 Escritos em verbal de ave
• 2013 Portas de Pedro Viana

ANTHOLOGIES & ÉDITIONS EN LANGUE ÉTRANGÈRE :


• 1996 - Das Buch der Unwissenheiten - Édition Revue allemande Akzente
• 2000 - Encantador de palavras - Édition Portugaise
• 2003 - Les paroles sans limite - Édition française
• 2003 - Todo lo que no invento es falso - Anthologie espagnole
• 2005 - Riba del dessemblat. - Anthologie catalane
• 2010 - Poesia Completa
• 2014 - Il libro sul nulla - Édition italienne
• 2016 - Poesia rupestre - Édition italienne



LIVRES POUR ENFANTS :


• 2000 - Exercícios de ser criança
• 2001 - O fazedor de amanhecer

HOMMAGES & DISTINCTIONS :


• 1960 - Prix Orlando Dantas, pour Compêndio para uso dos pássaros
• 1966 - Prix National de poésie, pour Gramática expositiva do chão
• 1969 - Prix de la Fondation Culturel du District Fédéral, pour Gramática expositiva do chão
• 1989 - Prix Jabuti de Littérature, catégorie Poésie, pour O guardador de águas
• 1990 - Prix Jacaré de Prata du Secrétariat Culturel du Mato Grosso do Sul, meilleur livre de l'année
• 1996 - Prix Alfonso Guimarães de la Bibliothèque Nationale, pour Livro das ignorãças
• 1997 - Prix Nestlé de Poésie, pour Livro sobre nada
• 1998 - Prix National de Littérature du Ministére de la Culture, pour l'ensemble de son oeuvre
• 2000 - Prix Odilo Costa Filho - Fundação do Livro Infanto Juvenil, pour Exercício de ser criança
• 2000 - Prix de l'Academie Brésiliènne des Lettres, pour Exercício de ser criança
• 2002 - Prix Jabuti de Littérature, catégorie livre de fiction, pour O fazedor de amanhecer
• 2005 - Prix APCA 2004 de la meilleur poésie, pour Poemas rupestres
• 2006 - Prix Nestlé de Litteérature Brésilienne, pour Poemas rupestres


________________
POÉSIE EN LIGNE


  • Extraits de Poemas concebidos sem pecado (1937) :
1
Cabeludinho - 9
Chevelu - 9

  • Extraits de Face imóvel (1942) :
1
2
3
4
Instante anunciado
Mansidão
O Solitário
Os girassóis de Van Gogh
Instant annoncé
Mansuétude
Le solitaire
Les tournesols de Van Gogh

  • Extraits de Poesias (1956) :
1
Pedido quase uma prece
Souhait presque une prière

  • Extraits de O Livro das Ignorãças (1993) :
1
2
3
4
Autorretrato falado
Mundo pequeno - VII
Mundo pequeno - XII
Uma Didática da Invenção - XIX
Autoportrait parlé
Petit monde – VII
Petit monde – XII
Une didactique de l'invention - XIX

  • Extraits de Retrato do Artista Quando Coisa (1998) :
1
2
A maior riqueza do homem...
Ao ver o abandono...
La plus grande richesse de l'homme...
En voyant l'abandon...


  • Extraits de Exercícios de ser criança (1999) :
1
O menino que carregava água na peneira
L'enfant qui portait l'eau dans un tamis

  • Extraits de Ensaios fotográficos (2000) :
1
2
3
4
5
6
7
Árvore
Gorjeios
Miró
O fingidor
O fotógrafo
O poeta
Ruína
Arbre
Gazouillis
Miró
Le fabulateur
Le photographe
Le poète
Ruine

  • Extraits de Tratado geral das grandezas do ínfimo (2001) :
1
2
3
4
A namorada
A pedra
O catador
Poema
La petite amie
La pierre
Le ramasseur
Poème

  • Extraits de Poemas rupestres (2004) :
1
2
3
4
5
Garça
O copo
O pêssego
Os dois
Se achante
Héron
La coupe
La pêche
Les deux
Guindé

  • Extraits de Memórias Inventadas - A Infância (2003) :
1
2
3
Brincadeiras
O apanhador de desperdícios
Parrrede!
Jeux de mots
Le recueilleur de déchets
Au mur !


  • Extraits de Memórias Inventadas - A Segunda Infância (2006) :
1
2
Aprendimentos
Sobre importâncias
Mes apprentissages
De l'importance des choses

  • Extraits de Memórias Inventadas - Terceira Infância (2008) :
1
2
Soberania
O menino que ganhou um rio
Souveraineté
L'enfant qui avait reçu une rivière








Aucun commentaire:

Publier un commentaire