No solo calcinado da infância...


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Gilberto Nable »»
 
O tratador de canários (2010) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


No solo calcinado da infância...
Sur le sol calciné de l'enfance...


No solo calcinado da infância,
crescem as mais estranhas liturgias.
Cavamos a terra com as mãos,
da infância pouco encontramos.

Descobrimos na superficie aparente,
o ouro do sorriso, as brincadeiras,
os alforjes do avô, dentes de leite,
luz verde de pirilampos no escuro.

Mas como compor sua própria Ilíada?
ou escrever em novíssimos alfabetos?
Ah, mar povoado de tantos enigmas
quem ousará decifrar-te algum dia?

E se procurasse nalgum espelho,
a mesma face alegre que perdi,
eu quase nada ali encontraria:
apenas outra espécie de exílio.


Sur le sol calciné de l'enfance,
grandissent les plus étranges liturgies.
D'avoir creusé la terre avec nos mains,
nous n'avons trouvé que peu d'enfance.

Nous n'avons découvert en surface,
que l'or apparent d'un sourire, les jeux,
la besace de grand-père, les dents de lait,
les lueurs vertes des lucioles dans le noir.

Mais comment composer sa propre Iliade ?
Comment écrire de nouveaux alphabets ?
Ah, mer peuplée de tant d'énigmes
qui osera un jour te déchiffrer ?

Et si je devais chercher dans un miroir,
le même visage heureux que j'ai perdu,
Je n'y trouverais presque rien :
Une autre sorte d'exil, seulement.

________________

Juan Miró
La terre labourée (1924)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire