Tango


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Nuno Rocha Morais »»
 
Poèmes inédits »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Tango
Tango


As pernas alongam-se na dança,
São sombrias, misteriosas como vielas
Onde são gatos.
Dois corpos são um corpo,
O langor, a graça, o desejo,
Mas não sendo carne,
Ou não mais do que as mãos,
Trágicas por conduzirem o destino,
Não mais do que este roçagar,
Esta pele aflante e lábios entreabertos
De que só o tango conhece o segredo,
Para que a tristeza se apague
Sendo dançada.

Les jambes s'allongent dans la danse,
sombres, et mystérieuses comme les ruelles
Où sont des chats.
Deux corps font un seul corps,
En langueurs, et grâce et désir,
Mais ne sont point chair,
Ou pas plus que les mains
Tragiques, d'avoir ainsi conduit la destinée,
Pas plus que cet effleurement du sol,
Cette peau à bout de souffle, lèvres entrouvertes
Dont le tango seul a le secret,
Et par lequel la tristesse s'éteint
D'avoir été dansé.

________________

Tango – Queias de Bandoneon
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire