« Le bal au Moulin de la Galette »


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Nuno Rocha Morais »»
 
Últimos Poemas (2009) »»
 
Italien »»
«« 42 / Sommaire (44) / 45 »»
________________


«Le bal au Moulin de la Galette»
« Le bal au Moulin de la Galette »


A dança é a primeira arte da metamorfose:
Operários, costureiras, que a música arranca
Ao seu torpor de primeiros autómatos,
Ligam-se aqui pelos fios de ínfimas narrativas
A burocratas, marginais, impressionistas,
Sob a luz caprichosamente coada pelas árvores
De um domingo à tarde, em Montmartre.
Mas como saber quem muda? E como? E quanto?
E mudará alguém que esteja no quadro?
Artes políticas, a dança e a pintura,
Precisamente porque omissas –
Como se, esquecendo, não esquecessem,
Mas antes gritassem, a pólvora, as barricadas,
As baterias, os fuzilados da Comuna,
A construção, em represália, de uma basílica,
Sinal de vigilância moral
Sobre as facilidades da virtude, os ritmos dissolutos.
A dança e as suas íntimas narrativas
Pintadas com paciência chinesa
Sobre a porcelana de um domingo à tarde,
Pintadas com os olhos de um pescador.

La danse est l'art premier de la métamorphose :
Ouvriers, couturières, que la musique arrache
À leur torpeur de premiers automates,
Sont reliés ici par les fils de récits infimes
À des bureaucrates, marginaux, impressionnistes,
Sous une lumière capricieusement tamisée par les arbres
D'un dimanche après-midi, à Montmartre.
Mais sait-on ce qui a changé ? Comment, et combien ?
Et quelqu'un changera-t-il dans ce tableau ?
Arts politiques, la danse et la peinture,
Plus précisément par ces omissions –
Comme si, oublieux, ils n'oubliaient pas
mais criaient plutôt, la poudre, les barricades,
Les batteries, les fusillades de la Commune,
En représaille, la construction d'une basilique,
Symbole de surveillance sociale
Contre les facilités de la vertu, les mœurs dissolus.
La danse, et ces récits intimes,
Peinte avec une patience chinoise
Sur la porcelaine d'un dimanche après-midi,
Peinte avec les yeux d'un pêcheur.

________________

Auguste Renoir
Le bal au Moulin de la Galette (1876)
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire