Meio-dia


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Sophia de Mello Breyner Andresen »»
 
Poesia (1944) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Meio-dia
Midi


Meio-dia. Um canto da praia sem ninguém.
O sol no alto, fundo, enorme, aberto,
Tornou o céu de todo o deus deserto.
A luz cai implacável como um castigo.
Não há fantasmas nem almas,
E o mar imenso solitário e antigo,
Parece bater palmas.

Midi. Un coin de plage sans personne.
En haut le soleil – profond, énorme, ouvert
Il regagne le ciel par tous les dieux déserté.
La lumière tombe implacable comme un châtiment.
Il n’existe ni âmes, ni fantômes
Et la mer immense antique et solitaire
Semble battre des mains.

________________

William Turner
Le matin, après le déluge (1843)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire