Brasil


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Miguel Torga »»
 
Diário XI (1968-1973) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Brasil
Brésil


Brasil onde vivi, Brasil onde penei,
Brasil dos meus assombros de menino:
Há quanto tempo já que te deixei,
Cais do lado de lá do meu destino!

Que milhas de angústia no mar da saudade!
Que salgado pranto no convés da ausência!
Chegar. Perder-te mais. Outra orfandade,
Agora sem o amparo da inocência.

Dois pólos de atracção no pensamento!
Duas ânsias opostas nos sentidos!
Um purgatório em que o sofrimento
Nunca avista um dos céus apetecidos.

Ah, desterro do rosto em cada face,
Tristeza dum regaço repartido!
Antes o desespero naufragasse
Entre o chão encontrado e o chão perdido.

Brésil où j’ai vécu, Brésil où j’ai souffert,
Brésil des étonnements de mon enfance :
Depuis combien de temps t’ai-je quitté,
Quai de l’autre rive, lieu de mon destin.

Millier d’angoisse dans la mer des saudades !
Que de plaintes amères sur le pont de l’absence !
Arrive et va te perdre encore. Autre orphelin
Maintenant, mais sans le rempart de l’innocence.

Deux pôles d’attraction dans la pensée !
Deux perceptions opposées dans les sens !
Un purgatoire en lequel la souffrance
Jamais n’a vu l’un des ciels désirés.

Ah, visage déraciné sur chaque face,
Ah, tristesse d’un foyer divisé
Avant que le désespoir ne fasse naufrage
Entre un sol trouvé et un sol perdu.

________________

Rosana de Paula-Cessac
Recordo da Infancia II (2010)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire