Lustral pensar...


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Nuno Rocha Morais »»
 
Últimos Poemas (2009) »»
 
Italien »»
«« 32 / Sommaire (33) / 34 »»
________________


Lustral pensar...
Penser lustral...


Lustral pensar que poderíamos despojar-nos
De tudo, sem grande pena, sem grande perda,
Alijar todos estes objectos cuja posse
Também nos obera, que nos mantêm também
Em densos modos de espera, ansiedade, vigília.
Lustral sonhar com essa liberdade,
Levá-la mesmo mais longe, estendê-la
À massa parda de contornos, vultos,
Formas pregnantes de nós mesmos
Mergulhadas num amarelo-tempo
Ou numa sombra-sangue,
E é talvez com isso que sonhamos,
Sob pretextos mais ou menos exteriores –
Sacudir o lastro, o peso, o pó,
Que para nós mesmos somos.

Penser lustral, que nous pourrions nous dépouiller
De tout, sans grande peine, sans grande perte,
Se délivrer de tous ces objets dont la possession
Aussi nous obère, nous maintient aussi
Dans un état de veille intense, anxieux, vigilant.
Un songer lustral, avec cette liberté,
Emporte-la plus loin, oui, et même étend-la jusqu'
À la masse brune des contours, des figures,
Formes prégnantes de nous-mêmes
Détrempées dans un temps-jaune
Ou dans une ombre-du-sang,
Et c'est peut-être ainsi que nous rêvons,
Sous des prétextes plus ou moins extérieurs –
À secouer le ballast, le poids, la poussière,
Que nous sommes pour nous-mêmes.

________________

David López
Catharsis (2013)
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire