Extravio


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Ferreira Gullar »»
 
Muitas Vozes (1999) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Extravio
Égarement


Onde começo, onde acabo,
se o que está fora está dentro
como num círculo cuja
periferia é o centro?

Estou disperso nas coisas,
nas pessoas, nas gavetas:
de repente encontro ali
partes de mim: risos, vértebras.

Estou desfeito nas nuvens:
vejo do alto a cidade
e em cada esquina um menino,
que sou eu mesmo, a chamar-me.

Extraviei-me no tempo.
Onde estarão meus pedaços?
Muito se foi com os amigos
que já não ouvem nem falam.

Estou disperso nos vivos,
em seu corpo, em seu olfato,
onde durmo feito aroma
ou voz que também não fala.

Ah, ser somente o presente:
esta manhã, esta sala.

Où est mon début, quelle est ma fin,
si ce qui est dehors est dedans
comme un cercle dont
la périphérie serait le centre ?

Je suis dispersé parmi les choses,
les personnes, les tiroirs : et là-bas
soudain se retrouve des parties
de moi-même : rires, vertèbres.

Je suis dissipé dans les nuages :
d'en haut je vois la ville et
à chaque coin de rue, l'enfant
que je suis moi-même. Il m'appelle.

Moi qui me suis égaré dans le temps.
Où seront-ils mes morceaux ?
Beaucoup ont disparus avec les amis
qui n'entendent plus ni ne parlent.

Je suis dispersé parmi les vivants,
dans leur corps, leur odeur,
où je m'assoupis comme un arôme
ou une voix qui, elle aussi, ne parle plus.

Ah, pouvoir être seulement le présent :
ce matin, cette chambre.

________________

Pablo Picasso
L'homme à la guitare (1911)
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire