Saber que estarei, mesmo pouco...


Nom :
 
Recuei :
Source :
 
Autre traduction :
Nuno Rocha Morais »»
 
Poèmes inédits »»
nunorochamorais.blogspot.com (décembre 2019) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Saber que estarei, mesmo pouco...
Savoir que je resterai, même un peu...


Saber que estarei, mesmo pouco,
Um pouco na tua voz, resíduo
Que me basta ser do teu riso;
Saber que serei um pouco
Do que guardas por dizer
E que talvez nem me lembres,
Porque não és cada recanto de ti
Todos os dias, saber isto é o bastante
E estou bem aqui,
Onde há do mar
Aquilo que tu não vês.
E saber que estarei nas tuas noites
Quando discorrer um azul cálido.
E quando todas as outras noites se sentirem chamadas,
Quando o teu sono, como mar entre elas,
Também me vier buscar –
Então caminharei
No teu olhar, em quanto
Não sabes que vês.

Savoir que je resterai, même un peu,
Presque rien dans ta voix, résiduel
Me suffit pour être de ton rire;
Savoir que je serai un peu
Dans ce que tu te retiens de dire
Et qui peut-être même ne dis rien de moi,
Car tu n'es pas en chaque pli de toi-même,
Tous les jours, savoir cela est suffisant,
Et je suis bien ici,
Où il y a la mer,
Et sans que tu me vois.
Savoir que je resterai dans tes nuits
Où tu rêves de la chaleur du bleu
Et dans les autres nuits où l'on se sent appelé,
Quand ton sommeil, comme une mer en elles,
Vient aussi me chercher –
Alors je marcherai
Dans ton regard, sachant combien
Tu ignores ce que tu vois.

________________

Odilon Redon
Les Yeux clos (1890)
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire