O podador


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Fiama Hasse Pais Brandão »»
 
Três Rostos - Poemas revistos (1989) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


O podador
L'émondeur


Devagar a tesoura poda o arbusto
tornando-o de realidade em desejo
da forma. O que me atrai, a flor,
a folha de fuligem, os troncos curvos
para os pardais escuros e ocultos.

Devagar os ramos caem e os que o
podador despreza vão entrar na gé-
nese da nova terra. É inevitável
que tudo isto me crie nostalgia.
Não há um estalido simples, corte só,

nem morte só, a morte daqueles
ramos estendidos pelo gradeamento
a viver naturalmente entretanto.
O podador escolhe assim a aparên-
cia da obra que devagar executa,

na ordem e no capricho da folhagem
para sempre jovem e ágil.

La cisaille émonde lentement l'arbuste
le renvoyant de la réalité au désir
de la forme. Ce qui m'attire, la fleur,
la feuille de suie, la courbe des troncs
pour les moineaux sombres et cachés.

Les branches tombent doucement et celles
que l'émondeur méprise vont entrer dans la ge-
nèse d'une terre nouvelle. Il est inévitable
que tout cela me rende nostalgique. Ce n'est pas
juste un claquement, nette une coupure,

ni la mort seulement, la mort de ces
branches prolongées entre-temps
par le grillage qui naturellement est en vie.
Mais l'émondeur ainsi choisit l'apparence
du travail qu'il exécute avec lenteur,

dans l'ordre et le caprice du feuillage
pour toujours agile et jeune.

________________

Samuel Salcedo
Gouttes de pluie (jardin d'Étretat)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire