Balanço


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Adolfo Casais Monteiro »»
 
O Estrangeiro Definitivo (1969) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Balanço
Bilan


Afinal, toda a minha poesia era verdade...
A noite é infindável, e os dias
são a mesma vastidão de carne apodrecida
morrendo sem saber de que morria.
Os rios são os mesmos, ou as ruas,
que só levam lá de onde não saí.
O silêncio é sempre a única resposta.

Se não pedi, que haviam de me dar?

Finalement, toute ma poésie était vraie...
La nuit est interminable et les jours
ont le même excès de chair pourrie
mourant sans savoir de quoi elle meurt.
Les fleuves sont les mêmes, ou les rues,
qui conduisent là où jamais je ne vais.
Le silence est toujours l'unique réponse.

Sans demande, qu'avait-on à me donner ?

________________

Serge Hamad
Perception temporelle 6 (2015)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire