Há palavras que nos beijam


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Alexandre O'Neill »»
 
No Reino da Dinamarca (1958) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Há palavras que nos beijam...
Il est des mots qui nous touchent...


Há palavras que nos beijam
Como se tivessem boca.
Palavras de amor, de esperança,
De imenso amor, de esperança louca.

Palavras nuas que beijas
Quando a noite perde o rosto;
Palavras que se recusam
Aos muros do teu desgosto.

De repente coloridas
Entre palavras sem cor,
Esperadas inesperadas
Como a poesia ou o amor.

(O nome de quem se ama
Letra a letra revelado
No mármore distraído
No papel abandonado)

Palavras que nos transportam
Aonde a noite é mais forte,
Ao silêncio dos amantes
Abraçados contra a morte.

Il est des mots qui nous touchent,
Comme s'ils avaient des lèvres.
Des mots d'amour et d'espoir,
D'un immense amour, d'une espérance folle.

Des mots nus que tu embrasses
Lorsque la nuit estompe ton visage;
Des mots qui se refusent
Aux murs de ton dégoût.

Des mots soudain colorés
Parmi les mots sans couleur.
Des attentes sans espoir
Comme l'amour la poésie.

(Le nom de ceux qui s'aiment
Lettre après lettre révélé
Dans le marbre distrait
D'un papier abandonné)

Des mots qui nous transportent
Là où la nuit est plus forte,
Au silence des amants
Enlacés contre la mort.

________________

Constantin Brâncuşi
Le baiser (1907)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire