A vazia sandália de S. Francisco


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Alexandre O'Neill »»
 
A saca de orelhas (1979) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


A vazia sandália de S. Francisco
La sandale vide de Saint François


A gratidão da macieira e a amnésia do gato
nunca pautaram o curso dos meus dias.
“Fiquem onde estão!”
foi a minha ordem para a macieira e para o gato,
ainda bem exteriores ao meu fraco por eles.

Salvei-os (e salvei-me!) de uma fábula
cuja moral necessariamente devia ser eu, o parlante
amigo de macieiras e conhecido de gatos.

Dá um certo desconforto malbaratar assim amigos
em dois reinos da natureza.
Mas também dá liberdade.

Há uma gente que desponta do outro lado do vale.
Está a correr para cá.
São os meus semelhantes.
Com eles vou desentender-me (mais que certo!),
mas a ideia que deles faço
é ainda um laço.

Repousem em paz as macieiras e os gatos.

La gratitude du pommier et l'amnésie du chat
n'ont jamais réglé le cours de mes jours.
« Restez où vous êtes ! »
est ma recommandation pour le pommier et le chat,
encore que bien extérieure à ma faiblesse pour eux.

Je les ai sauvés (et me suis sauvé !) d'une fable
dont la morale devrait être d'autant mienne, moi, orateur
ami des pommiers et connoisseur des chats.

Cela procure un certain malaise de déprécier ainsi
nos amis des deux règnes de la nature.
Mais cela donne aussi de la liberté.

Il y a des gens qui débarquent de l'autre côté de la vallée.
C'est assez courant ici.
Ils sont mes semblables.
Je vais me fâcher avec eux (c'est plus que certain !),
mais l'idée que je m'en fais
est toujours une accroche.

Que repose en paix les pommiers et les chats

________________

Giotto
Saint François prêchant aux oiseaux (1290 environ)
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire