De profundis amamus


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Mário Cesariny »»
 
Pena Capital (1957) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


De profundis amamus
De profundis amamus


Ontem
às onze
fumaste
um cigarro
encontrei-te
sentado
ficámos para perder
todos os teus eléctricos
os meus
estavam perdidos
por natureza própria

Andámos
dez quilómetros
a pé
ninguém nos viu passar
excepto
claro
os porteiros
é da natureza das coisas
ser-se visto
pelos porteiros

Olha
como só tu sabes olhar
a rua     os costumes

O Público
o vinco das tuas calças
está cheio de frio
é há quatro mil pessoas interessadas
nisso

Não faz mal     abracem-me
os teus olhos
de extremo a extremo azuis
vai ser assim durante muito tempo
decorrerão muitos séculos antes de nós
mas não te importes
não te importes
muito
nós só temos a ver
com o presente
perfeito
corsários de olhos de gato intransponível
maravilhados     maravilhosos     únicos
nem pretérito nem futuro tem
o estranho verbo nosso

Hier
onze heures
je te rencontrais
tu fumais
assis
une cigarette
nous avons laissé passer
tous tes trams
les miens
par nature même
étaient perdus

Nous avons marché
dix kilomètres
à pied
personne ne nous a vu passer
excepté
il est vrai
les porteurs
c'est dans la nature des choses
d'être vu
par les porteurs

Regarde
comme toi seul sais regarder
la rueles façons d'être

La Foule
le pli de ton pantalon
saisi par le froid
y a-t-il quatre mille personnes que cela
intéresse

Ça ne fait rien     embrasse-moi
tes yeux
sont de l'azur d'un bout à l'autre
ce sera comme ça pendant longtemps
plusieurs siècles vont s'écouler devant nous
mais ça n'a pas d'importance
cela n'a pas beaucoup
d'importance
nous n'avons à nous soucier
que du présent
parfait
corsaires aux yeux de chat incomparables
merveilleuxmagnifiquesuniques
ni le passé ni le futur n'ont
de verbe plus étrange que le nôtre

________________

Henri Rousseau
Portrait de Monsieur X (Pierre Loti) (1891)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire