Não deportaram as paredes...


Nom :
 
Recueil :
Source :
 
Autre traduction :
Nuno Rocha Morais »»
 
Poèmes inédits »»
nunorochamorais.blogspot.com (juillet 2020) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Não deportaram as paredes...
S'ils n'ont pas déporté les murs...


Não deportaram as paredes
Só porque não puderam.
Fizeram mal – as portas falam,
As paredes escutam,
Ouvem todos os crimes,
E já nenhum poder está a salvo.
Os telhados têm terrores nocturnos,
As sombras continuam
A ser arrebanhadas,
No esquecimento não cabe
Nem mais uma gota,
Todos os livros queimados
Enegrecem as paredes
Mas o musgo resiste,
Esconde cartas e instantâneos
Algures entre pedras
Mantém um diário.

S'ils n'ont pas déporté les murs,
C'est qu'ils ne le pouvaient pas.
Mais ils ont eu tort : les portes parlent,
Les murs écoutent,
Ils entendent tous les crimes,
Et aucun pouvoir n'est plus à l'abri.
Les toits ont des terreurs nocturnes,
Les ombres continuent
De s'attrouper,
Dans l'oubli ne tient
Pas même une goutte,
Tous les livres brûlés
Noircissent les murs
Mais la mousse résiste,
Cache des lettres et des photos
Quelque part entre les pierres
Tient un journal.

________________

Gilles Clément
Territoire mental de l'espérance (sérigraphie) (2013)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire