Noturno


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Mario Quintana »»
 
O Aprendiz de Feiticeiro (1950) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Noturno
Nocturne


Não sei por que, sorri de repente
E um gosto de estrela me veio na boca...
Eu penso em ti, em Deus, nas voltas inumeráveis que
 fazem os caminhos...
Em Deus, em ti, de novo...
Tua ternura tão simples...

Eu queria, não sei por que, sair correndo descalço pela
 noite imensa
E o vento da madrugada me encontraria morto junto de
 um arroio,
Com os cabelos e a fronte mergulhados na água límpida...
Mergulhados na água límpida, cantante e fresca de
 um arroio!

Je ne sais pourquoi, soudain j'ai souri
Et un goût d'étoile m'est venu à la bouche...
Je pense à toi, à Dieu, aux innombrables tournants que
 font les chemins...
à Dieu, à toi, de nouveau...
Ta tendresse tellement simple ...

Je voudrais, je ne sais pourquoi, courir pieds nus dans la
 nuit immense
Et le vent du petit matin me découvrirait mort près
 d'un ruisseau,
Avec les cheveux et le front plongés dans l'eau claire...
Plongés dans l'eau claire, chantante et fraîche
 d'un ruisseau !

________________

Gustave Courbet
Le ruisseau du puits noir (1865)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire