Soneto da rosa tardia


Nome :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Vinícius de Moraes »»
 
Livro de Sonetos (1957) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Soneto da rosa tardia
Sonnet de la rose tardive


Como uma jovem rosa, a minha amada...
Morena, linda, esgalga, penumbrosa
Parece a flor colhida, ainda orvalhada
Justo no instante de tornar-se rosa.

Ah, porque não a deixas intocada
Poeta, tu que és pai, na misteriosa
Fragrância do seu ser, feito de cada
Coisa tão frágil que perfaz a rosa...

Mas (diz-me a Voz) por que deixá-la em haste
Agora que ela é rosa comovida
De ser na tua vida o que buscaste

Tão dolorosamente pela vida?
Ela é rosa, poeta... assim se chama…
Sente bem seu perfume... Ela te ama...

Comme une jeune rose, ma bien-aimée ...
Ma brune, tu es belle, élancée, ombreuse
Fleur apparaissant cueillie, à la rosée
À l'instant précis où rose tu deviens.

Ah, pourquoi ne pas l'avoir laissée intacte
Poète, toi qui es père, au mystérieux
Parfum de son être, fait de chaque chose,
Chose très fragile qui parfait la rose ...

Mais pourquoi la laisser sur sa tige, Voix,
Dis, maintenant qu'elle est rose et s'attendrit
D'être dans ta vie celle que tu cherchais

Avec autant de douleurs, et pour la vie ?
Elle est rose, poète ... et s'appelle ainsi...
Sens bien son parfum... Car c'est elle qui t'aime...

________________

Alex Katz
Rose Bud (2018)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire