A ponte de Van Gogh


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Vinícius de Moraes »»
 
Poemas esparsos (2008, póstumo) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


A ponte de Van Gogh
Le pont de Van Gogh


O lugar não importa: pode ser o Japão, a Holanda,
a campina inglesa.
Mas é absolutamente preciso que seja domingo.

O azul do céu ecoa na esmeralda do rio
E o rio reflete docemente as margens de relva verde-laranja
Dir-se-ia que da mansão da esquerda voou o lençol
virginal de miss
Para ser no céu sem mancha a única nuvem.
A calma é velha, de uma velhice sem pátina
As cores são simples, ingênuas
A estação é feliz: o guarda da ponte chegou a pintar
De listas vermelhas o teto de sua casinhola.
E, meu Deus, se não fossem esses diabinhos de pinheiros
a fazer caretas
E a pressa com que o homem da charrete vai:
- A pressa de quem atravessou um vago perigo
Tudo estivesse perfeito, e não me viesse esse medo tolo
de a pequena ponte levadiça
Desabe e se molhe o vestido preto de Cristina Georgina Rosseti
Que vai de umbrela especialmente para ouvir a prédica
do novo pastor da vila.

Peu importe le lieu : ce peut être le Japon, la Hollande,
la campagne anglaise.
Mais il faut absolument que ce soit dimanche.

Le bleu du ciel fait écho au fleuve émeraude
Et il reflète doucement les rives herbues d'un orange-vert
On dirait que du manoir sur la gauche ait volé le drap
virginal d'une miss
Il semble être au ciel sans tache, l'unique nuage.
Le calme est ancien, d'une vieillesse sans patine
Les couleurs sont simples, naïves
La saison est heureuse : le gardien du pont est venu peindre
De liteaux rouges le toit de sa cahute.
Et, mon Dieu, s'il n'y avait pas ces diables de pins
qui font la grimace
Et la précipitation avec laquelle le charretier s'en va :
- La précipitation de celui qui a traversé un danger vague
Tout serait parfait, et je n'aurais pas cette peur idiote
que le petit pont-levis ne s'écroule
Et que se mouille la robe noire de Cristina Georgina Rosseti
Qui va sous son ombrelle spécialement pour entendre
la prédication du nouveau prêtre du bourg.

________________

Vincent van Gogh
Le pont de Langlois à Arles (1888)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire