Vestígios


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Al Berto »»
 
Horto de incêndio (1997) »»
 
Italien »»
«« précédent / Sommaire / suivant »»
________________


Vestígios
Vestiges


noutros tempos
quando acreditávamos na existência da lua
foi-nos possível escrever poemas e
envenenávamo-nos boca a boca com o vidro moído
pelas salivas proibidas - noutros tempos
os dias corriam com a água e limpavam
os líquenes das imundas máscaras

hoje
nenhuma palavra pode ser escrita
nenhuma sílaba permanece na aridez das pedras
ou se expande pelo corpo estendido
no quarto do zinabre e do álcool - pernoita-se

onde se pode - num vocabulário reduzido e
obsessivo - até que o relâmpago fulmine a língua
e nada mais se consiga ouvir

apesar de tudo
continuamos e repetir os gestos e a beber
a serenidade da seiva - vamos pela febre
dos cedros acima - até que tocamos o místico
arbusto estelar
e
o mistério da luz fustiga-nos os olhos
numa euforia torrencial

en d'autres temps
alors que l'on croyait à l'existence de la lune
nous avons pu écrire des poèmes et
envenimer le bouche à bouche avec le verre dépoli
des salives prohibées - en d'autres temps
les jours s'écoulaient comme l'eau et nettoyaient
les lichens des masques immondes

aujourd'hui
aucune parole ne peut être écrite
aucune syllabe ne séjourne dans l'aridité des pierres
ni ne se dilate au travers du corps étendu
dans la chambre de cinabre et d'alcool - on passe la nuit

où l'on peut - avec un vocabulaire réduit et
obsessionnel - jusqu'à ce que la foudre explose notre langue
et que rien d'autre ne puisse être entendu

tout bien considéré
nous continuons de répéter les gestes et de boire
la sérénité de la sève - nous allons, avec la fièvre
des cèdres au-dessus - jusqu'à toucher le mystique
arbuste étoilé
et
la mystérieuse lumière qui fustige nos yeux
dans une euphorie torrentielle

________________

Bruno Munari
Fossile de 2000 (1959)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire