A dor


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Augusto dos Anjos »»
 
Eu e outras poesias (1928 et suivantes) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


A dor
La douleur


Chama-se a Dor, e quando passa, enluta
E todo mundo que por ela passa
Há de beber a taça da cicuta
E há de beber até o fim da taça!

Há de beber, enxuto o olhar, enxuta
A face, e o travo há de sentir, e a ameaça
Amarga dessa desgraçada fruta
Que é a fruta amargosa da Desgraça!

E quando o mundo todo paralisa
E quando a multidão toda agoniza,
Ela, inda altiva, ela, inda o olhar sereno

De agonizante multidão rodeada,
Derrama em cada boca envenenada
Mais uma gota do fatal veneno!

Cela s'appelle Douleur, elle passe, endeuille
Et tous ceux en qui elle passe,
Il leur faut boire la coupe de ciguë
Et il leur faut boire la coupe jusqu'à la lie !

Il leur faut boire. Les yeux secs, et sec
Le visage et sentir le goût âcre, la menaçante
Amertume de ce misérable fruit
Qu'est le fruit amer de la Disgrâce !

Et quand le monde entier se paralyse
Et quand la multitude toute agonise,
Elle, encore hautaine, l’œil toujours serein

Entourée par la foule agonisante, elle
Verse en chaque bouche empoisonnée
Une goutte de plus du poison mortel !

________________

John William Waterhouse
Jason et Médée (1907)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire