Abandonada


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Augusto dos Anjos »»
 
Eu e outras poesias (1928 et suivantes) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Abandonada
Abandonnée


Ao meu irmão Odilon dos Anjos

Bem depressa sumiu-se a vaporosa
Nuvem de amores, de ilusões tão bela;
O brilho se apagou daquela estrela
Que a vida lhe tornava venturosa!

Sombras que passam, sombras cor-de-rosa
- Todas se foram num festivo bando,
Fugazes sonhos, gárrulos voando
- Resta somente um’alma tristurosa!

Coitada! o gozo lhe fugiu correndo,
Hoje ela habita a erma soledade,
Em que vive e em que aos poucos vai morrendo!

Seu rosto triste, seu olhar magoado,
Fazem lembrar em noute de saudade
A luz mortiça d’um olhar nublado.

À mon frère Odilon dos Anjos

Bien vite s'est évanoui le vaporeux
Nuage des amours, des illusions si belles ;
La lueur de cette étoile s'est éteinte
Ah, comme la vie l'a rendue aventureuse !

Ombres du passé, ombres couleur-de-rose
- Elles sont toutes parties, troupe festive,
Rêves fugaces, babillages envolés
- Ne reste qu'une seule âme qui s'attriste !

Malheureuse ! La joie s'est enfuie en courant,
Elle habite aujourd'hui au désert, elle vit
Seule elle vit et peu à peu s'en va mourir !

Son visage triste, son regard blessé,
Nous rappellent dans la nuit des regrets,
la lumière moribonde d'un regard nuageux.

________________

Felice Casorati
L'attente (1918)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire