Paz aos mortos


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Adolfo Casais Monteiro »»
 
Sempre e Sem Fim (1937) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Paz aos mortos
Paix aux morts


Detestei sempre os arquitectos de infinito:
como é feio fugir quando nos espera a vida!
Nunca tive saudades do futuro
e o passado... o passado vivi-o, que fazer?!
- e não gosto que me ordenem venerá-los
se eu todo não basto a encher este presente.

Não tenho remorsos do passado. O que vivi, vivi.
Tenho, talvez, desprezo
por esta débil haste que raramente soube
merecer os dons da vida,
e se ficava hesitante
na hora de passar da imaginação à vida.

As pazadas de terra cobrindo o que já fui
sabem mal, às vezes; noutros dias
deliro quando lanço à vala um desses seres tristonhos
que outrora fui, sem querer.

J'ai toujours détesté les architectes de l'infini :
quelle laideur la fuite quand la vie nous attend !
Je n'ai jamais eu la nostalgie du futur
et quant au passé... le passé je l'ai vécu, qu'y faire ?!
– et je n'aime pas qu'on m'ordonne de les vénérer
si tout en moi ne suffit pas à remplir ce présent.

Je n'ai pas les remords du passé. Le vécu est vécu.
J'ai peut-être méprisé
ce débile arbrisseau qui a su rarement
mériter les cadeaux de la vie,
et qui restait, hésitant
à l'heure de passer de l'imagination à la vie.

Les pelletés de terre recouvrant ce que je fus
ont parfois mauvais goût ; à d'autres moments
j'ai déliré en jetant à la fosse, l'un de ces tristes êtres
qu'autrefois je fus, sans le vouloir.

________________

Antonio Zucchiatti
À la recherche du bonheur̀ (2011)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire