Canção doente


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Adolfo Casais Monteiro »»
 
Canto da Nossa Agonia (1942) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Canção doente
Chanson dolente


Os dedos
quase por hábito,
estendem-se para o papel,
num desejo
de confessar sei lá o quê!
Debalde,
lá fora a chuva
matou dentro qualquer gesto,
e por detrás da vidraça
sobre as folhas em vão brancas,
divago, sem me sentir,
a perseguir asas loucas...
Chuva de outono... que acordaste
dentro de mim e tão triste
que nem sequer sei o que seja?

Les doigts
s'étendent sur le papier,
quasiment par habitude,
avec le désir
de confesser je ne sais quoi !
Vainement,
la pluie là dehors
assomme les gestes, au-dedans
et à travers la vitre
en vain, blanchissent les feuilles.
Je déraisonne, sans rien sentir,
à la poursuite des ailes folles...
Pluie d'automne... toi qui t'éveilles
au fond de moi si tristement
et sans que je sache pourquoi ?

________________

Günther Uecker
Pluie (1972)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire