Viagem


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Adolfo Casais Monteiro »»
 
Confusão (1929) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Viagem
Voyage


Da sombra dum céu nocturno
caía em chuva cinzenta
um hálito de outro mundo.
Vagos vislumbres de luz
quebravam raros a treva
e um medo indefinido
inclinava os arvoredos
– um vento frio corria.

Longos navios partiam
direitos ao mar do sonho
onde a tristeza se afoga
entre rochedos sem nome.
Tomam o rumo incerto
desse mar da pobre esperança
os navios desiguais
do sonho de cada um…
Para um ponto indefinido
nos horizontes do vago
partem naus cheias de luz,
de fé, de muita esperança;
partem os grandes navios
daqueles que muito sonham
ao lado daqueles barcos
pobres dum sonho pequeno
que parecem de papel
das almas que nada pedem.

Nas noites de cada dia
as velas cheias de vento
embaladas nas cantigas
de muita e doida esperança
vão partindo as caravelas
do sonho que vive um dia…

De l'ombre d'un ciel nocturne
tombait comme une pluie grise
le souffle d'un autre monde.
De vagues aperçus de lumière
se brisaient rares dans les ténèbres
et une peur indéfinie
faisait s'incliner les fourrés
– d'un vent froid parcourus.

De longs navires partaient
droits vers l'océan des rêves
où se noyait la tristesse
entre des roches sans nom.
Ils prennent la route incertaine
au pauvre espoir de cette mer
les navires inégaux
du rêve de chacun...
Vers un point indéfini
des horizons du vague
ils partent les navires pleins de lumière,
de foi, de beaucoup d'espoir;
ils partent les grands navires
de ceux qui rêvent beaucoup
auprès de ces barques
pauvres qui n'ont que petit rêve
ressemblant à du papier,
âmes qui jamais ne prient.

Les nuits de chaque jour
les voiles emplies de vent
émues par les chansons
de beaucoup d'espoir et de folie
vont, brisant les caravelles
du rêve, pour qu'il vive un jour...

________________

Jakob Philipp Hackert
Port de Brindisi (1789)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire