A aeronave


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Augusto dos Anjos »»
 
Eu e outras poesias (1928 et suivantes) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


A aeronave
L'aéronef


Cindindo a vastidão do Azul profundo,
Sulcando o espaço, devassando a terra,
A Aeronave que um mistério encerra
Vai pelo espaço acompanhando o mundo.

E na esteira sem fim da azúlea esfera
Ei-la embalada n’amplidão dos ares,
Fitando o abismo sepulcral dos mares
Vencendo o azul que ante si erguera.

Voa, se eleva em busca do Infinito,
É como um despertar de estranho mito,
Auroreando a humana consciência.

Cheia da luz do cintilar de um astro,
Deixa ver na fulgência do seu rastro
A trajetória augusta da Ciência.

Scindant l'immensité de l'Azur profond,
Rayant l'espace, divulguant la terre,
L'aéronef qui renferme des mystères
Gagne l'espace accompagnant le monde.

Et du sillage sans fin de la sphère bleutée
Voici qu'il s'emballe dans l'étendue de l'air,
Fixant l'abîme sépulcral des mers
Vainqueur du bleu qui devant se dressait.

Élève-toi, vole et recherche l'Infini,
Et comme éveillé d'un étrange mythe,
Fais que pointe au jour l'humaine conscience.

Plein de la lumière d'une étoile qui scintille,
Laisse-moi voir dans la fulgurance de sa traine
L'auguste trajectoire de la Science.

________________

Henri Rousseau, Le Douanier
Pont à Sevres (1908)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire