Pingos de chuva


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Adolfo Casais Monteiro »»
 
Poemas do Tempo Incerto (1934) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Pingos de chuva
Gouttes de pluie


Caem,
gordas, sonoras,
monótonas pingas de chuva,
— espaçadas —
e indolentes
vão marcando uma toada:
ping pang – ping pang,
as pingas
da chuva de Outono pardo.
Espapaçada
a terra mole absorve
as vagas de chuva densa
que lenta
vai caindo,
em pingas grossas,
sonoras.
E ao cair,
a chuva bate o compasso
com o som dum contrabasso…
ping…
pang…
ping…
pang…

Elles tombent
sonores, grosses
monotones les gouttes de pluie,
— bien espacées —
et indolentes
marquant le ton :
plic ploc — plic ploc,
font les gouttes
grises d'une pluie d'Automne.
S'éparpillant,
molle la terre absorbe
les vagues d'une pluie dense
qui lentement
vient tomber
en grosses gouttes
sonores.
Et dans sa chute
la pluie bat la cadence
avec le son d'une contrebasse…
plic...
ploc...
plic...
ploc...

________________

Suzanne Valadon
Femme avec contrebasse (1908)
...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire