Canção breve


Nom :
 
Recueil :
 
Autre traduction :
Eugénio de Andrade »»
 
Os Amantes sem Dinheiro (1950) »»
 
Italien »»
«« précédent /  Sommaire / suivant »»
________________


Canção breve
Chanson brève


Tudo me prende à terra onde me dei:
o rio subitamente adolescente,
a luz tropeçando nas esquinas,
as areias onde ardi impaciente.
 
Tudo me prende do mesmo triste amor
que há em saber que a vida pouco dura,
e nela ponho a esperança e o calor
de uns dedos com restos de ternura.
 
Dizem que há outros céus e outras luas
e outros olhos densos de alegria,
mas eu sou destas casas, destas ruas,
deste amor a escorrer melancolia.
Tout me lie à la terre où j'ai grandi :
la rivière brusquement adolescente,
la lumière trébuchant sur chaque obstacle,
les sables où je brûlais d'impatience.

Tout me lie d'un même et triste amour
qui sait bien que la vie est trop courte,
et j'en recueille avec un reste de tendresse
entre les doigts, espérance et chaleur

On dit qu'il est d'autres ciels, d'autres lunes
et d'autres yeux vous remplissant de joies,
mais je suis de ces maisons, de ces rues,
de cet amour suintant de mélancolie.

________________

João Vaz
La plage (1889)
...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire